L’aviation pendant la Première Guerre Mondiale

Dès que voler fut possible pour l’homme, différents usages y fut attribués. Entre autre, le but d’améliorer au mieux le quotidien. Mais aussi, l’aviation fut aussi utiliser pendant la première guerre mondiale. D’autant plus qu’elle fut un des éléments clés de la guerre.

Zoom sur les premiers avions de guerre

aviation.jpg

L’aviation connait son véritable essor lors de la première guerre mondiale. En effet, cette période de l’histoire marque particulièrement la sortie des premiers avions de guerre. Il faut dire que l’espace aérien fut un champ de bataille tout aussi sanglant que les tranchées. Sur ce point, plusieurs modèles  d’avions ont vu le jour pour servir leurs nations respectives. L’aviation fut également un moyen efficace pour démontrer la puissance économique d’un pays s’engageant dans la guerre mondiale. Entre autres, l’Allemagne, les Etats Unis, la Grande Bretagne ou encore, le Autrichiens ont marqués cette ère. Les maitres du ciel furent les modèles AEG BI, l’Albatros, l’AEG I, ou encore le Curtis H-16, le Curtiss JN-4. L’aviation Autrichienne ne fut pas en reste car  l’Aviatik D I ou encore le Lohner CI ont tous fait leurs preuves.

Portrait d’un as de l’aviation : le Baron Von Richthofen

avion-de-guerre.jpg

Si l’aviation battait son plein durant la guerre, il faut dire que certains pilotes se sont démarqués des autres. L’un d’eux fut un pilote allemand, naviguant à bord de sa célèbre Jasta 11, entre autre, le Baron Von Richthofen, allias le Baron rouge. Le Baron rouge fut en effet le surnom que les britanniques donnèrent à cet élément allemand considéré comme le plus grand pilote de la première guerre. Un as de l’aviation, voilà comment il est décrit à travers les années. Le baron Von Richthofen compte environ Quatre-vingt victoires à son actif qui fit naitre beaucoup de craintes à ses ennemis. L’aviation allemande connue ses heures de gloire par l’intermédiaire du Baron Von Richthofen. Il fut abattu en 1918 lors d’une bataille aérienne contre les forces britanniques. Officiellement, ce fut donc sa dernière mission.